Comment et pourquoi composter la litière de son chat ?

Créer une litière pour son chat est un geste qui vous permet d’améliorer le confort et l’hygiène de votre animal de compagnie. Mais question hygiène, ce n’est pas seulement votre ami à poil qui est concerné. Votre hygiène de vie sera également grandement impactée. Et pour poursuivre sur cette lancée, savez-vous que vous pouvez utiliser les excréments de votre chat pour faire du compost ? Si cela vous intéresse d’être le plus respectueux possible de la nature, nos conseils vous seront sans doute utiles.

2 raisons de composter la litière usée de son chat

Tout d’abord, il faut savoir qu’il est indispensable de régulièrement changer la litière de votre chat. Car une litière souillée constitue est un amas de déchets qui pourrait altérer le confort de votre animal.

Bien évidemment, c’est une source supplémentaire d’ordures vous fera sortir plus souvent vos poubelles et par ricochet qui vous amènera à utiliser plus de sacs plastiques. Faire appel au compostage vous aidera donc à réduire vos déchets ainsi que votre impact sur l’environnement.

Les excréments de votre chat étant essentiellement de la matière organique fortement pourvue en azote, ils sont biodégradables. Pour faire simple, composter de la litière souillée vous aidera lorsque vous avez la main verte à fournir une source naturelle d’engrais à vos plantes – mais pas à votre potager !

Important: le compost réalisé à partir de la litière du chat servira uniquement pour nourrir les plantes. Il est préférable d’éviter de nourrir votre potager pour éviter de récupérer les bactéries dans votre assiette.

le compost avec de la litière de chat pour nourrir les plantes du jardin
Votre chat pourra profiter de son travail à travers de magnifiques plantes dans le jardin

Les différentes étapes pour composter la litière du chat

À travers ses trois étapes, nous vous apporterons des conseils qui vous permettront de réaliser un compostage sans odeur et ayant assez de nutriments à travers une litière recyclable.

L’acquisition d’un composteur (bac à composter)

Pour composter la litière usagée de votre chat, il est indispensable que vous ayez un composteur. Et afin de produire suffisamment d’engrais, nous vous recommandons d’acquérir un bac à composter d’au moins 300 litres. Un bon composteur va permettre l’élimination de bactéries potentiellement dangereuses (comme la toxoplasmose, très présente dans les déjections des chats). Sachez que la toxoplasmose met en moyenne 18 mois à disparaitre d’un compost actif !

Astuce : Tapisser le fond du composteur avec des éléments végétales tel que de la terre, de la poussière de bois ou des feuilles mortes pour aider le compost à se développer

Par ailleurs, pour les plus bricoleurs, il est possible de composter les litières de votre boule de poil en fabriquant vous-même un composteur. Vous aurez besoin pour cela de planches en bois que vous emboiterez afin de créer une boîte.

Procéder au compostage en optant pour des litières végétales

Bien évidemment, vous ne pourrez pas composter la litière de votre chat avec toutes les litières disponibles sur le marché.

C’est le cas de la litière minérale, des litières en silice ou celles faites avec de l’argile qui ne vont pas aider votre compost, et pour certaines, elles ne sont même pas biodégradables !

Si vous voulez produire un engrais utilisable et dépourvu de bactéries, orientez-vous essentiellement vers des litières végétales. Vous en trouverez faites avec du lin, du blé et même du cèdre. Cependant, notre choix se porte vers la litière en sciure de bois, car plus écologique.

Favoriser la circulation de l’air pour bien composter la litière du chat

Une fois la litière déposée dans le composteur, ne la laissez pas telle quelle. Rajoutez par-dessus de la sciure ou de la terre. Faites de même à chaque fois que vous renouvelez la litière. Ensuite, il vous faudra apporter un coup de pouce au processus de décomposition en faisant circuler l’air à l’intérieur de la litière compostée. Pour cela, munissez-vous d’une pelle dont la taille dépend de celle de votre bac à composter puis retourner votre compost une fois par semaine (ou au moins une fois par mois).